Xi’an et l’armée de terre cuite

J. et Justine décident de partir pour Xi’an de façon un peu précipitée face à la différence de prix entre la semaine et le week-end. A peine le temps d’acheter nos billets, de passer déposer nos affaires et c’est parti pour Xi’an, en train de nuit. La gare n’étant pas desservie par le métro, nous partons en taxi. Nous nous retrouvons devant un bâtiment immense qui cumule des supérettes  des restaurants (dont deux Mc Donald’s) et plus de huit salles d’attente. Les entrées aux quais se font par les salles d’attente. Plusieurs trains sont affectés à une seule salle d’attente.

A l’heure annoncée, nous nous dirigeons vers notre quai. Un membre du personnel en uniforme est posté devant chaque porte pour contrôler les tickets. Nous rentrons ensuite dans des wagons très propres, avec six couchettes par compartiment. Celles du haut, les nôtres sont si hautes qu’on y a presque le vertige. Par contre le matelas et la couette sont très confortables et l’on peut passer une bonne nuit. Détail très typique, dans le train passe une radio qui diffuse de la musique classique, de la pop chinoise et des sketchs en chinois (un mélange de rire et chansons et de radio classique mais qui n’aurait qu’une séquence de vingt minutes, en boucle…). On s’installe donc pour lire mais la lumière s’éteint et aucune lumière personnelle n’est mise à disposition, il faut se mettre au rythme de la communauté…

Qixian International Youth Hostel

Nous arrivons donc le lendemain et nous partons à pied vers notre auberge. Nous tournons malheureusement en rond car Le Routard s’est trompé d’adresse pour l’entrée, heureusement la véritable entrée n’est pas loin. Ce ne sera pas le seul défaut du Routard ce week-end, restaurants qui n’existent plus depuis 2010 (pour une édition 2011/2012 c’est embêtant), prix qui ont augmentés, plan pas à jour… On pense que ça fait un moment qu’ils ne sont pas venus à Xi’an… Toutefois notre auberge est vraiment superbe, paisible et propre, pour seulement 45 RMB (entre 5 et 6 euros)… Elle se tient dans un vieux bâtiment qui avait été réquisitionné par l’armée rouge : pierres gris clair, plein de petites cours, l’ambiance est vraiment agréable. On ne peut que vous recommander le Qixian International Youth Hostel.

A peine nos affaires posées nous partons à l’attaque de la ville. On commence par la forêt des stèles, plein de stèles de différentes époques et de différentes significations… L’intérêt est assez limité… Nous décidons par contre de nous balader dans le quartier derrière pour rejoindre à pied la Mosquée et le quartier Hui (musulmans chinois). Les rues sont très sympathiques, magasin de robes de mariées aux allures manoir, magasins chinois, restaurants dont le personnel attend en ligne avant de rentrer au pas de course pour commencer le service… On prend vraiment l’atmosphère de la ville !

Forêt des stèles

La Mosquée est un peu difficile à trouver. Il faut en fait traverser un marché couvert avec pleins de petites échoppes pour touristes. Cela fait très bizarre de voir des chinoises voilées. La Mosquée ressemble beaucoup à un temple asiatique mais avec des inscriptions en chinois. L’ambiance est très calme et agréable. On a ensuite rejoint le quartier Hui en commençant par Beyunmen, derrière la tour du Tambour puis Xiyangshi et Xihuanmen Dajie. Le quartier est très animé avec plein de petits restaurants et de vendeurs ambulants. Ça sent bon, il y a de l’ambiance, des couleurs, on se sent bien. On ne mangera pas dans la rue car nous voulons tester un restaurant de raviolis conseillé par Le Routard : une grande erreur…

La grande mosquée

Nous repartons ensuite pour l’hôtel à pied, il ne fait pas très chaud, mais partout dans les rues, sur de grandes esplanades, nous croisons des chinois en train de danser en suivant une chorégraphie. C’est très répandu ici, la journée et le soir, dans les parcs ou dans la rue, on peut croiser des gens en train de danser, parfois ils suivent une chorégraphie, parfois ils dansent la valse, parfois ils font la chenille.

Le lendemain, lever pas trop tard après une bonne nuit dans des lits très confortables. Nous partons pour l’Armée de Terre Cuite en bus près de la gare. Un bus tous les dix minutes, moins d’une heure de trajet, c’est parti ! Les prix ont augmenté par rapport à ceux annoncés par Le Routard. Et oui apparemment depuis qu’ils sont venus (il y a longtemps…) le mausolée est inclus dans le prix, qu’ils ont augmentés. 110 RMB prix normal, 55 avec la carte étudiante.

Armée de terre cuite

Nous marchons ensuite en direction de l’Armée de Terre Cuite en passant par de nombreuses boutiques, restaurants, et même un Subway. Nous décidons de prendre les fosses à l’envers pour finir par la plus impressionnante, la n°1. La 2 et la 3 sont intéressantes. Au sous-sol de la salle d’exposition, on voit deux magnifiques chars en bronze. La n°1 est impressionnante par sa taille et par le nombre de soldats alignés en rang parfait.

Il nous reste un peu de temps avant notre train, nous décidons d’aller faire un tour au mausolée. Nous montons dans un bus où il est gentiment indiqué que les “enfants de moins de sept ans et les personnes ivres ne doivent pas prendre le bus sans être accompagnées”. Sachant que le bus ne fonctionne que de 8 heures à 18 heures, et se contente de faire la navette entre deux points touristiques, on se pose des questions…

Le mausolée n’a vraiment aucun intérêt, en tout cas s’il fait mauvais. Nous avons seulement marché cinq minutes sous la pluie et ne voyant rien d’intéressant à l’horizon, nous décidons de repartir à Xi’an pour prendre notre train, retour à Pékin !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s