J. à Tokyo : Ueno, Asakusa, Akihabara

J’avais un peu de temps donc j’ai fait ces trois quartiers sur trois journées différentes mais on peut facilement les faire en une journée.

Le jour de mon arrivée, après un bus de nuit, j’ai rejoint mon auberge : Le Khaosan Tokyo Annex qui est près d’Asakusa. L’auberge est très sympa : au rez-de-chaussée, la cuisine, les douches, les ordinateurs, la salle commune avec des tables et même des canapés avec une télévision. Aux différents étages des dortoirs, je dormirai dans un dortoir de 8, dans un de 10 et dans une chambre de quatre avec des lits capsules. Ce sont des lits en bois que l’on peut complétement fermer grâce à une planche coulissante. Je n’ai pas été capable de le faire car je ne suis pas une grande fan des espaces confinés. Les chambres sont très propres et il y a même un rooftop avec des machines à laver.

Le premier jour, bien fatiguée, je décide de faire une journée tranquille et d’aller me balader dans Asakusa. Ce quartier ressemble beaucoup aux autres villes japonaises et est beaucoup plus traditionel que le reste de Tokyo. On y retrouve les galeries commerçantes avec des articles traditionels et plus vieillots que dans le reste de Tokyo, de petits restaurants dans un dédale de rues. Le quartier est également moins actif que le reste de Tokyo, sauf dans la rue menant au temple de Senso-Ji, le temple le plus fréquenté de la ville car il y aurait une statue sacrée très importante mais qui reste cachée aux yeux du public.

Parc d'Ueno, Tokyo

D’Asakusa, on peut facilement rejoindre le parc d’Ueno à pied, je l’ai fait depuis mon auberge. En marchant, on prend mieux l’atmosphère d’une ville et on peut y faire de bonnes affaires comme une théière payée trois fois moins chère qu’ailleurs. Le parc d’Ueno est très grand et très agréable. A l’une de ses extrémités se trouve le musée national de Tokyo, avec une collection très intéressante de statues et différents objets et oeuvres d’art allant de la période préhistorique à nos jours. Le musée est fait de quatre bâtiments. Quand j’y suis allée, deux étaient fermés, dommage. Le bâtiment principal est le plus intéressant, l’annexe l’est moins. Par contre dans l’annexe on trouve des machines comme les distributeurs de bonbons ou bagues dans une boule chez nous, sauf que là on peut avoir une mini-statue…

Parc d'Ueno, Tokyo

Après le musée je me suis baladée dans le parc pour rejoindre Ameyoko Arcade. Le parc est très agréable avec différentes statues, des sanctuaires, des familles qui se promènent. Les enfants jouent dans les fontaines, des fans d’Elvis et de rock viennent faire des démonstrations, des clowns jonglent et donnent des formes à des ballons (celui que j’ai vu a fait Bip-Bip). Ameyoko Arcade est un marché situé sous les pilônes du métro aérien. On y trouve de tout, brochettes de fruits, chaussures, poissons séchés, sacs à main, bijoux, restaurants, vêtements et nourriture. Des rabatteurs se mettent debout sur des tabourets et brandissent des pancartes en scandant des choses en japonais, sans doute sur les prix bas qu’ils pratiquent, il y a beaucoup de monde, des odeurs diverses et même des vendeurs de kebabs turcs (les vendeurs et les kebabs).

Ameyoko Arcade

Akihabara est juste à côté d’Ueno. J’y suis allée deux fois. Une première fois seule, une deuxième fois en famille. Les deux fois on est saisi par les arcades de jeux un peu partout dans la rue, les devantures très colorées, les dessins géants de personnages de jeux vidéo ou de mangas sur les immeubles, le bric-à-brac vendu dans les boutiques. On y croise des tenues vestimentaires très originales, on a même vu un homme de haute carrure avec une robe violette et une perruque blonde… Ll’attraction du quartier ce sont les jeunes filles en tenue de soubrettes mangas ou en costumes délurés qui vous distribuent des tracts pour des maids cafés.

Nous en avons essayé un, le @homecafé qui se situe au 5eme étage du magasin Don Quichote (institution à Tokyo, le principal se trouve à Shinjuku). Un maids café est un café où les serveuses vous appellent “maître” et “maitresse” et viennent vous faire la discussion, au @homecafé, elles sont habillées en soubrettes mangas avec des accessoires et des coiffures délirantes. On peut rester une heure dans le café, jouer à des jeux, discuter avec elles et se faire prendre en photo avec une serveuse que l’on aura préalablement choisie en regardant des photos sur un tableau. Le jour où nous y sommes allés en famille, un jeune homme a eu la chance de se faire souhaiter son anniversaire. Toutes les serveuses se sont réunies pour jouer avec lui sur scène, lui chanter une chanson, lui apporter un gâteau et faire une photo collective avec lui. C’est un peu cher car on paye le droit d’entrée, les boissons et le fait de prendre une photo avec elles, mais on s’amuse bien et ça c’est vraiment l’esprit d’Akihabara !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s