J. au Japon : Disneyland Tokyo

Pour une journée en famille, nous décidons d’aller à Disneyland. Nous prenons donc la ligne JR qui mène au Resort. En arrivant, nous apprenons qu’il n’est pas possible de combiner les deux parcs en un jour. Nous choisissons alors le Tokyo DisneySea où nous nous rendons à pied. Le prix est un peu élevé, environ 6500 Yens (65 euros).

entree Disneysea, Tokyo

On passe la grille et on tombe sur une immense fontaine avec le globe terrestre en son centre et des décorations rappelant l’épisode de Mickey dans Fantasia. Ensuite on se dirige vers l’intérieur du parc en passant sous des arcades. On est ébahi en voyant le parc devant nous avec son faux volcan et une citadelle en face, la Tour de la Terreur à gauche et tout autour de nous, des rues qui ressemblent à l’Italie.

 Disneysea Tokyo

On commence par aller chercher un fast-pass pour la Tour de la Terreur car la file d’attente est d’une heure. Le principe du fast-pass est simple : on prend un ticket sur lequel est indiquée une plage horaire, durant laquelle on doit revenir à l’attraction pour y accéder rapidement. Il est 11h00 passé mais notre fast-pass indique 18h50-19h50… Heureusement on a le droit de prendre un fast-pass pour une autre attraction dans deux heures. En attendant on se balade dans le parc. On commence par American Waterfront qui ressemble aux promenades américaines en bord de mer. On arrive ensuite à Port Discovery pour faire l’attraction Aquatopia : deux par deux dans des petits véhicules, on se balade sur l’eau en évitant des rochers, des fontaines et des tourbillons. C’est rigolo mais sans plus.

Aquatopia, DisneySea, Tokyo

On part ensuite pour le Lost River Delta qui recrée une ambiance très aztèque ou maya : pyramides, statues, etc., cette partie est plus consacrée à l’aventure. On y fera Indiana Jones Adventure: Temple of Crystal Skull, avant de prendre nos fast-pass pour le Rogging Spirit. Une heure d’attente pour Indiana Jones, mais une heure d’attente au milieu d’un décor très travaillé avec même de la fausse mousse sur les pierres. On embarque dans des sortes de Jeeps et c’est parti pour l’aventure. Des automates d’Indiana Jones plus vrais que nature nous guident dans une caverne où nous sommes attaqués par un serpent, par des statues qui lancent des flèches, et où l’on échappe de peu à une gigantesque boule de pierre qui roule vers nous. L’attraction est vraiment superbe.

Lost River Delta, Disneysea, Tokyo

On décide ensuite de déjeuner et comme toujours à Disney, ce n’est pas bon. Heureusement que les pop-corn rattrapent tout ça, car à Disney, ils savent faire du pop-corn. On rejoint ensuite le Mermaid Lagoon et le château du roi Triton. Les attractions ici sont plutôt orientées vers un public jeune (ce qui ne nous a pas empêché de nous amuser), mais le décor est superbe : lumières tamisées, attractions aquatiques, parois des murs qui rappellent les grottes, on se croirait sous l’océan ! On continue sur le thème aquatique en regagnant Mysterious Island pour faire 20 000 Leagues Under the sea, bien mieux qu’en France. On embarque dans de petits sous-marins pour découvrir un monde aquatique psychédélique. L’impression d’entrée et de sortie de l’eau est très réussie, on y croit vraiment ! On prend ensuite notre fast-pass pour Journey to the Center of the Earth, avant de rejoindre la Arabian Cost.

Mermaid Lagoon, DisneySea, Tokyo

Décor plus indien qu’arabe pour ce monde consacré à Aladin et Sindbad. On commencera par le manège où l’on peut grimper sur des chevaux, des génies, des éléphants et des griffons. On fait ensuite un tour au Sindbad’s Storybook Voyage, un peu comme “It’s a small world” sauf que l’on suit Sindbad dans ses aventures, c’est assez mignon. Nous allons ensuite au Jasmine’s Flying Carpets, manège où l’on peut faire monter, descendre et pivoter son tapis volant. Après un tour pour explorer la Citadelle et le voilier où l’on peut apprendre et toucher beaucoup de choses, l’heure est venue d’utiliser nos fast-pass. Place à l’aventure : on commence par Rogging Spirit, une montagne russe avec un looping. Direction ensuite the Tower of Terror : on se balade dans la tour où on explique (en japonais mais avec les images et le décor on comprend) que la tour est hantée depuis que le propriétaire a ramené une statue africaine maléfique qui l’a fait tomber dans un ascenseur. On monte ensuite dans un ascenseur dans lequel on est assis, on s’arrête à plusieurs étages sans jamais savoir quand on va tomber. Au moment où l’on croit tomber, on monte en fait d’un étage pour nous montrer le parc et notre hauteur, ça fait peur, surtout que l’on croit que l’on va tout descendre d’un coup ! S’en suivent alors plusieurs descentes et montées. On sort de là le cœur battant !

Arabian Cost, DisneySea, Tokyo

Après diner et un apéritif à base de popcorn au poivre, délicieux, nous allons faire Journey to the Center of the Earth, c’est génial ! On rencontre une araignée géante, un feu qui brûle vraiment et ensuite on sort du volcan en apercevant le parc au loin et là l’attraction s’accélère pour se transformer en petite montagne russe, on a pendant un moment l’impression que l’on va voler dans le parc !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s