J. au Japon : Kyoto et Nara

Départ pour Kyoto le mardi 26 juin. Journée perdue à chercher une banque. Nous ne parvenons pas à trouver un distributeur qui accepte les cartes étrangères. Lassés de chercher, nous faisons un détour vers la HSBC où l’on sait que l’on pourra retirer. Ensuite il faut encore regagner la gare, faire le trajet jusqu’à Kyoto et trouver notre hôtel où nous n’arriverons pas avant 16h00. Nous partons alors faire un tour dans le centre-ville où nous dînerons dans un délicieux restaurant d’Unagi (anguille grillée avec une sauce). Un pearl tea pour le dessert qui ne fait malheureusement pas sensation.

Le lendemain nous nous rendons au Ryokan Shimizu pour rejoindre des amis japonais de mes grands-parents. Les ryokans sont des hôtels typiquement japonais : matelas et tatamis dans les chambres et possibilité d’utiliser un bain commun, après s’être lavé. Nous commençons la journée en allant réserver une visite pour la ville de Katsura (réservation obligatoire). Nous nous rendons ensuite au Nijo-jo, le château de Nijo. Très sobre, le château présente de belles boiseries. On circule sur un parquet autour des différentes salles qui sont pour la plupart ouvertes et dont le sol est en tatami. Des portes coulissantes en papier sont décorées d’estampes. Le sol fait un bruit quand on marche, on appelle ça un parquet rossignol, cela permettait de savoir s’il y avait quelqu’un dans le palais. Les jardins aussi sont très beaux avec beaucoup d’arbres, de petits lacs et de petites fontaines. Un promontoire offre une vue sur les différents bâtiments du palais, avec notamment une petite maison pour observer la lune.

Nijo-jo, Kyoto

Nous allons déjeuner dans un restaurant de ramen où l’on passe commande à une machine qui nous donne un ticket que l’on donne à la serveuse. Nous partons ensuite visiter un temple. En chemin nous passons devant une pâtisserie où nous goûtons une longue pâte de riz gluante et sucrée sur un bâtonnet. C’est très bon ! La visite du temple est une visite que l’on doit réserver en avance, elle est en japonais, mais heureusement nos accompagnateurs se font un plaisir de tout nous traduire en français. Comme pour le château, les bâtiments sont assez sobres, avec cette fois de vrais jardins à la japonaise dont le sol est en cailloux. Certains jardins représentent des paysages, un chemin un peu élevé représente une montagne, une coulée de pierre une cascade, etc.

Nous sommes ensuite repartis en direction de l’hôtel. Avec mon frère nous décidons de nous offrir une « petite » glace chez Basket Robbins, glacier présent dans toute l’Asie. On peut choisir la taille de ses boules « small » ou « regular ». Nous choisissons « regular » et nous nous retrouvons avec des boules de glace énormes, le paradis des gourmands, surtout que les parfums sont originaux : orange cheesecake, menthe chocolat oreo, lemon and cranberry cheesecake, etc. Et les glaces sont plutôt bonnes.

Geisha, Gion, Kyoto

Nous partons ensuite en bus vers Gion, le quartier des Geishas. Il n’est que 17h00 mais nous en croisons beaucoup ! Apparemment ce n’est pas habituel à cette heure-là. Nous sommes chanceux. Les geishas sont plutôt pressées et ne s’arrêtent pas pour poser, par contre des jeunes filles déguisées en geishas se font un plaisir de le faire. Nos amis nous apprennent la différence entre meikos (jeunes geishas en apprentissage) et geishas. On les reconnait apparemment à leur maquillage et leur kimono. Nous nous promenons ensuite dans le quartier qui vend beaucoup de produits alimentaires, que l’on peut goûter. Nous essayons notamment un thé vert glacé au gingembre et de nombreuses pâtisseries japonaises dont certaines ont une texture étrange. Nous traversons la rivière le long d’une grande rue avant de tourner dans une rue étroite pleine de restaurants avec des terrasses qui surplombent la rivière. Nous nous baladons le long de celle-ci avant d’aller dans un restaurant de Yakitoris (brochettes) où nous essayerons plein de nouvelles choses, en nourriture et en boisson.

Le lendemain, nous nous rendons à Sanjusangen-do. La salle est impressionnante : plusieurs rangées de statues dorées sont alignées sur plusieurs mètres (il y aurait apparemment 1001 statues). Sur la première rangée, à intervalles réguliers, sont disposés des statues de divinités. Les yeux, faits avec du cristal, donnent l’impression que les statues vous regardent. Le couloir devant les statues est tellement long et droit qu’à l’extérieur un concours de tir à l’arc est organisé. Il faut réussir à envoyer sa flèche à l’autre bout du bâtiment.

Sanjusangen-do, Kyoto

Nous nous rendons à la villa impériale de Katsura, les filles d’abord, les garçons suivront. Il faut prendre un train pour y aller et ensuite marcher une vingtaine de minutes. La visite est gratuite et les audio-guides aussi, mais seulement en anglais. La villa impériale est au milieu d’un parc avec beaucoup de verdure, peu de fleurs, et un lac, avec des petits ponts. Les différentes bâtisses sont très sobres mais très belles. Beaucoup d’ouvertures sur l’extérieur avec des vues superbes sur le parc. On ressent une atmosphère très paisible. La visite est vraiment très agréable.

Nous nous baladons ensuite dans Kyoto avant d’aller déguster des okonyomakis. Ils sont différents de ceux goûtés à Hiroshima puisque tous les ingrédients sont mélangés dans la pâte. C’est bon aussi. Nous rentrons au Ryokan pour une « soirée » japonaise. On peut s’habiller en kimono, apprendre à faire de la calligraphie et quelques mots de japonais.

Soiree Japonaise, Kyoto

Le lendemain direction Nara, à environ une heure de Kyoto. Près des temples, beaucoup de daims. La ville compte de nombreux temples et musées car elle a été capitale du Japon au VIIIème siècle. On commence par visiter le Kohfukuji Kokuhokan, près d’une jolie pagode. C’est la salle du trésor dans laquelle sont exposées de nombreuses statues dont un buddha de grande taille. Sur certaines statues les visages sont vraiment magnifiques et très expressifs. Nous allons ensuite au Daibutsu-den : un temple aux jardins splendides qui abrite un buddha géant. La taille de son oreille fait plus d’un mètre ! Nous irons ensuite plus dans les hauteurs voir d’autres temples qui offrent une superbe vue sur Nara. Nous redescendons visiter un dernier temple avant de nous balader dans Nara. Nous passons d’abord devant un lac où des tortues prennent des bains de soleil. Nous nous arrêtons goûter les sushis de Nara. Ils sont assez différents de ceux de Tokyo que nous connaissons en Europe. Nous goûtons deux sortes de sushis de Nara. Sur les premiers, le poisson est légèrement mariné et les sushis sont enfermés dans une feuille de kaki afin de pouvoir les conserver un ou deux jours. Ils ont un goût légèrement sucré. Deuxième sorte, six sushis sont posés devant nous, recouvert d’un seul poisson dont on mange aussi la tête et la queue. Le poisson est cuit avec une sauce. C’est une espèce d’eau douce que l’on ne trouve qu’au Japon. Nous nous promenons ensuite dans Nara et ses vieilles maisons de thé, avant de rentrer à Kyoto pour attendre notre bus de nuit pour Tokyo.

Daibutsu-den, Kyoto

 Mon voyage au Japon s’arrête ici puisque je pars prendre mon avion pour Denpasar (Bali) avec une escale à Shanghai.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s