Indonésie : le bilan

Ubud, Bali

On retiendra de l’Indonésie sa diversité. En un mois, nous avons pu alterner plages idylliques, culture avec les musées et villages traditionnels, tourisme naturel avec le Mont Bromo et nos nombreuses balades ainsi  que villes et campagne avec Java et Flores. C’est une destination où l’on ne s’ennuie pas, surtout à Flores, car chaque journée est différente de la veille. A Flores, on perd beaucoup de temps dans les transports, presque toujours une journée pour aller d’une ville à l’autre en transports en commun. Cela permet malgré tout de capter des scènes de vie locale. A noter que Jean-Noëlle comptent bien revenir en Indonésie pour visiter les nombreuses îles restantes, notamment Bornéo, Sumatra et Sulawesi. Six mois nous semblent nécessaires pour faire le tour du pays qui est bien plus étendu que ce que nous pensions avant de le visiter.

Ubud, Bali

L’une des qualités de l’Indonésie est sa population. Même si de nombreux Indonésiens se montrent oppressants voire malhonnêtes, surtout à Bali et Java, Jean-Noëlle préfèrent se souvenir des nombreux sourires et conversations désintéressées échangés avec les habitants de Flores. Les défauts évoqués sont plutôt l’apanage des hommes de trente/quarante ans qui travaillent dans le tourisme tandis que le reste de la population, avec laquelle on est moins en contact  est plus serviable et agréable.

Près du Mont Bromo

Le dernier tiers de notre voyage indonésien a été marqué par le début du Ramadan. Celui-ci est partie prenante de la vie quotidienne à Java, île à 80% musulmane. L’intérieur des restaurants ouverts dans la journée est masqué par de gigantesques bâches en plastique, les chants des muezzins rythment les début et fin de journées, la rupture du jeûne est un événement quotidien intéressant à vivre. Néanmoins, on n’est pas gêné par la pratique du Ramadan et on a surtout apprécié vivre cette expérience. A noter que les vols seraient plus fréquents en période de Ramadan, selon les mises en garde faites aux touristes par les locaux.

Mont Bromo

Lors de notre mois en Indonésie, nous avons surtout croisé des couples et des familles, rarement des bandes de potes. Par ailleurs, et vous l’aurez sûrement compris au fil des articles précédents, les différents musées que nous avons visités (exceptés le Neka Art Museum à Ubud et le Musée Affandi à Yogyakarta) sont très mal agencés. Est-ce pour cette raison que l’on ne croise les touristes que sur les marchés de souvenirs et dans les hôtels ?

Jakarta

Concernant l’aspect financier, les prix annoncés par le dernier Lonely Planet (édition 2010) ont énormément augmenté pour le logement et les visites (jusqu’à deux fois et demi plus cher à Flores), à peine pour les transports. Jean-Noëlle auront dépensé sept-cent-soixante euros chacun tout compris, c’est un petit budget pour l’Indonésie.

Rinca et Komodo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s