Deux jours à Singapour

Buddha Tooth Relic Temple

Jean-Noëlle atterrissent à Singapour mardi 31 juillet dans la matinée pour retrouver Henri au Footprints Hostel. Après un rapide dépôt de bagages, nous filons à pied vers le Carl’s Junior le plus proche. Deuxièmes retrouvailles de la journée, troisième, même, car les hamburgers y sont enfin de taille normale. En effet, les hamburgers et les portions de frites sont plus petits en Asie qu’en Europe, sans doute car les Asiatiques mangent toute la journée. Nous repartons bien alourdis pour une promenade autour de Marina Bay. On a la chance d’assister à une répétition des militaires pour le spectacle qui aura lieu sur la baie pour la fête nationale. Pas d’hymne pour autant mais une chorégraphie avec fusils, motos et sirène, le tout sur un tube de LMFAO. Les Village People n’ont qu’à bien se tenir ! On cherche un certain temps le bar au sommet du triple immeuble au toit en forme de bateau. C’est l’occasion d’errer dans un gigantesque mall où un casino côtoie différentes marques de luxe européennes et asiatiques.

Depuis Marina Bay

Nous dînons dans Little India, à proximité de notre auberge de jeunesse (très propre, petit-déjeuner compris, prix imbattable grâce à des réductions Hostelworld) : quatrièmes retrouvailles de la journée avec la délicieuse cuisine indienne. Et c’est parti pour nos cinquièmes retrouvailles au Longbar du Raffles avec Alexandre, un ami que nous n’avons pas vu depuis plus de deux ans. Nous sirotons nos délicieux Singapore Sling (cocktail inventé sur place) tout en jetant nos coques de cacahuètes par terre, ça défoule dans la ville de l’interdit ! Direction ensuite le Marina Bay Sands au sommet de l’immeuble décrit plus haut où nous restons quelques minutes pour admirer la plus belle vue de Singapour avant d’aller boire un second cocktail au New Asia Bar. On y profite également d’une superbe vue mais on regrette qu’Alexandre n’ait pu y obtenir sa carte de membre, ça viendra !

Marina Bay

Le lendemain, Jean-Noëlle et Henri partent à pied visiter Chinatown. Nous commençons par déjeuner au Chinatown Complex où l’on a le choix entre d’innombrables échoppes avant de s’assoir à l’une des nombreuses tables communes. Nous visitons ensuite le Chinatown Heritage Center, interactif et didactique avec une mention spéciale pour le rez-de-chaussée où l’on se promène dans une maison traditionnelle et sa boutique de tailleur. Après un bref passage par le temple hindou Sri Mariamman (différent de ceux du Nord de l’Inde car beaucoup plus chargé et coloré), nous nous rendons au Buddha Tooth Relic Temple, construit en 2007, où nous avons la chance d’assister à l’office. Les psalmodies des moines et des fidèles confèrent un côté méditatif à l’atmosphère. Nous rentrons ensuite dans Little India, dégustons un lassi et une pâtisserie indienne avant de partir à pied prendre notre bus pour Malacca (19h30-23h).

Chinatown

Nous nous accordons tous les trois à dire que Singapour est une ville agréable à vivre, surtout avec des enfants. On est loin de l’agitation des capitales asiatiques : le rythme est lent, le trafic normal, les foules inexistantes et les espaces verts nombreux. Néanmoins, la vie est chère et, comme nous l’a fait remarquer Alexandre, on s’ennuie vite. Peu importe, Singapour est le hub principal pour voyager en Asie. Finalement, nous avons passé deux belles journées dans la ville la moins asiatique et la plus métissée d’Asie (Chinois, Indiens, Malais, Occidentaux).

Buddha Tooth Relic Temple

1 thought on “Deux jours à Singapour

Leave a Reply to Cécile Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s