George Town (île de Penang)

Temple bouddhique birman

Jean-Noëlle et Henri arrivent sur l’île de Penang à six heures du matin. Nous prenons un bus pour le centre-ville de George Town où se trouve le Broadway Hostel où nous avons réservé. Celui-ci n’étant pas encore ouvert, nous petit-déjeunons à l’échoppe indienne juste à côté, c’est délicieux mais très copieux. Vers huit heures, N. s’éclipse pour assister seul à la cérémonie hindoue qui a lieu dans le temple Sri Mariamman, attiré par la musique. Elle est jouée avec un tambour, une cloche et une gigantesque flûte tandis que deux religieux parcourent le temple dans le sens des aiguilles d’une montre, de l’encens à la main. Les fidèles les suivent d’un autel à l’autre. L’atmosphère est très apaisante, malgré la musique cacophonique.

Farquhar's Bar, Eastern & Oriental HotelNous déposons ensuite nos sacs à l’hôtel où l’accueil est exemplaire avant de traverser la ville le long du rivage Nord. En chemin, nous discutons avec un groupe de retraités chinois, nous admirons les manoirs immaculés ainsi que les immeubles pour milliardaires avec piscine à chaque étage. Nous photographions même quelques varans. Mais le but de notre promenade est la visite de deux temples bouddhiques. Le premier, birman, est très coloré avec beaucoup (trop) de dorures. Le bâtiment principal comporte un bouddha géant debout ainsi qu’un bouddha grandeur nature pour chaque pays asiatique. Il y a beaucoup de statues et fontaines très kitsch. En face, le temple thaïlandais Wat Chayanangalaram, plus sobre et où l’on peut admirer un magnifique vernis à miroirs sur les pieds du troisième plus long bouddha couché d’Asie. On s’attardera plutôt sur les dizaines d’urnes où sont conservées les cendres de fidèles.

Boutique chinoiseAprès-midi farniente bien méritée avant de filer prendre un verre de vin (blanc pour J., rouge pour les garçons) au Farquhar’s Bar de l’Eastern & Oriental Hotel. On apprécie le cadre, boisé et très colonial et on s’imagine volontiers en costume de lin blanc cassé à refaire le monde avec quelques aventuriers de passage, un cigare aux lèvres. Un verre suffit à nous égayer dans ce pays où l’alcool est rare. Nous profitons quelques instants de la terrasse avec piscine et vue sur la mer avant de partir dîner dans un foodstall extérieur en front de mer. Nous prenons un dernier verre au München Bierhaus dans la rue des bars avant une bonne nuit au Broadway Hostel.

Quai des clansLe lendemain jeudi nous prenons un nouveau petit-déjeuner indien au coin de la rue puis partons pour une deuxième promenade, dans le centre cette fois-ci. Nous observerons successivement la Masjid Kapitan Keling et la Masjid Melayu (mosquée malaise), le Yap Temple, la Pinang Peranakan Mansion, l’horloge Victoria, le fort Cornwallis et le City Hall. Nous visitons également le Leong San Tong Khoo Kongsi, imposant temple chinois au style inédit pour nous : beaucoup de dorures, de couleurs, de lanternes, ainsi que de détails sculptés ou peints sur les murs et sur le toit. Malgré son exubérance, nous trouvons ce temple très beau. Le temple Kuan Yin Teng n’a rien à voir : une petite pièce sans artifice où les très nombreux fidèles viennent prier. Nous poursuivons notre découverte des nombreux aspects de George Town en déambulant sur le quai des clans, quartier chinois sur pilotis, plus ou moins touristique selon la jetée que l’on choisit. Les temples de George Town ont réussi à nous surprendre après sept mois en Asie et c’est très appréciable !

Penang HillNotre dernière visite est celle du Muzium Nageri Pulau Penang, consacré à l’histoire et aux différentes ethnies qui peuplent Penang, principalement les Malais, Chinois et Indiens. Le musée est très bien fait et la visite agréable au milieu de tous ces vêtements, accessoires, meubles et photos d’époque. Et c’est parti pour une heure de bus en direction de Penang Hill. Arrivés au pied de celle-ci, nous prenons le funiculaire. Nous avons failli renoncer face au prix de trente ringgits (neuf euros environ), huit fois plus élevé que celui annoncé par Le Routard 2012. On arrive à temps pour le coucher du soleil que nous admirons au dos de la colline depuis un dépotoir derrière un joli temple hindou. Le ciel prend des teintes incroyables : dégradés de jaune, orange, bleu, mauve, rouge, rose.

Temple hindou sur Penang Hill

Nous visitons ensuite le petit temple hindou : de la musique est diffusée et nous prenons le temps de regarder les statues très colorées, dont les deux éléphants verts psychédéliques qui gardent la porte. Avant de reprendre le funiculaire, nous admirons ébahis la ville éclairée qui s’étend sous nos pieds et semble se prolonger sur la côte opposée. Nous redescendons et dînons dans des restaurants chinois de rue avant de rentrer nous coucher. Le lendemain nous nous levons tôt pour prendre notre bus pour les Cameron Highlands.

Butterworth depuis Penang Hill

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s