La Baie d’Halong

A huit heures samedi matin nous attendons le bus de notre agence pour partir en croisière sur la baie d’Halong. Il vient nous chercher au pied de notre auberge, le grand luxe, du moins dans nos têtes… Car une fois sur la route nous déchantons un peu : le réseau routier n’est pas très moderne au Vietnam et nous sommes donc secoués dans tous les sens. Toutefois cela ne nous empêche ni de dormir pour les uns, ni d’admirer les premières rizières pour les autres. Nous évitons simplement de regarder la route pour ne pas avoir de crise cardiaque face à la conduite des vietnamiens (nous développerons cela plus tard !). Nous faisons une halte à mi-chemin dans un gigantesque magasin pour touristes afin de permettre au guide de toucher sa commission. On est sympa, non ?

Arrivée pour l’embarquement sur notre jonque vers midi. Nous serons une vingtaine pour cette  expérience au milieu de l’une des sept merveilles naturelles mondiales.

Nous déjeunons tous ensemble autour de deux grandes tables. Les recettes sont typiques mais leur exécution pas assez, nous semble-t-il. Est-il vraiment nécessaire de se plier au goût occidental ? Nous découvrons ensuite le pont et ses chaises longues. La baie est recouverte de brouillard, ce qui confère un côté mystique à l’atmosphère lorsqu’apparaissent lentement ces gigantesques rochers couverts de verdure.

Grotte Baie d'Halong

Direction les grottes de Sung Sot, les plus touristiques, malheureusement. Elles ont une surface approximative de 10 000 m2. Des lumières artificielles de couleur créent une ambiance dans cette grotte divisée en trois chambres. Beaucoup de roches ont des formes dégoulinantes. Une promenade a été aménagée pour les groupes de touristes qui défilent. Notre guide à l’accent très marqué nous explique que nous sommes censés voir dans les roches des buddhas, des singes, des dragons, etc. Certains demandent plus d’imagination que d’autres. Nous sortons des grottes émerveillés par cette oeuvre d’art naturel.

Après “mens sana” on passe à “corpore sano” avec un tour en kayak. On enfile nos gilets oranges, on attrape une rame puis on s’installe à deux par embarcation et c’est parti pour l’aventure ! Quarante minutes inoubliables au pied de roches de plusieurs dizaines de mètre de haut, à l’entrée de grotte à fleur d’eau, de plages minuscules ou de villages flottants. C’est irréel, on est submergé par la beauté et le calme du cadre !

De retour sur la jonque, nous partageons des bières avec des australiens, américains, honduréen (ca passe !), nicaraguaine (ca passe toujours !), autrichienne, etc. Viens ensuite le dîner, semblable au déjeuner mais plus copieux. On regrette de ne pas avoir eu l’occasion de goûter de nouveaux plats.

Baie d'Halong de nuit

A la fin du dîner on nous propose de pêcher à l’avant du bateau. On n’a jamais vu les crevettes annoncées mais Fabien a ouvert les hostilités en attrapant un magnifique cintre en plastique jaune ! Il continue en attrapant deux petits poissons avant que J. ne close la session en pêchant une sèche. Félicitations à eux !

La soirée se poursuit par un karaoké avant que chacun rejoigne son lit. Réveil à 7h30 pour un petit-déjeuner à l’anglaise. En arrivant à table nous découvrons des enveloppes intitulées “tips for crew” and “tips for guide”. On n’apprécie pas car la qualité du service et surtout du guide ne le justifie pas. Après le petit dejeuner, nous montons sur le pont, malgré la bruine, pour admirer le paysage car nous passons très proches des îlots rocheux et que le brouillard de la veille s’est levé. Nous apprenons que deux options nous sont proposées, toutes deux payantes et que le groupe doit choisir.

Jean-Noelle restent hors du choix, n’étant pas sûrs d’avoir envie de payer pour une excursion qui devrait être comprise dans le prix global. Toutefois, l’accès aux chambres n’étant plus possible, ils suivent le groupe et payent donc 6 dollars pour une ballade en barque sous les grottes. Jolie, mais un peu courte et surtout un peu trop chère pour le Vietnam. En tant que touristes, on a vraiment l’impression de se faire plumer le plus souvent possible.

Baie d'Halong brouillard

Retour ensuite au port, où, bonne surprise, le déjeuner s’avère être gratuit alors qu’il était annoncé payant. Nouveaux plats mais toujours aseptisés, c’est dommage, même si certains touristes semblent préférer manger à l’occidentale pendant leur voyage… Et c’est reparti pour le ballotage du bus et le nouvel arrêt prend-l’argent-des-touristes où nous testons les Pringles goût algue : vraiment bons, moins salés et moins écoeurants que les Pringles que l’on connaît.

Bilan : Halong Dragon Cruise c’est pas cher et donc le service est aussi discount. Même s’il n’y a pas d’arnaque, certains points de notre croisière étaient perfectibles mais on repart quand même des étoiles plein les yeux.