Chittorgarh

Jeudi matin, nous nous réveillons tôt et filons à la gare routière d’Udaipur après avoir rapidement petit-déjeuné dans la rue.

Chittorgarh, temple

Nous avons décidé de consacré notre journée à la forteresse de Chittorgarh, ville située sur la route entre Udaipur et Pushkar où nous dormons le soir. Après 2h30 de route nous sommes harcelés à la sortie du bus par une horde de conducteurs de rickshaw qui veulent tous “récupérer” les six touristes ! Deux nous déposent à la gare ferroviaire pour que nous laissions nos sacs à la consigne. Puis nous négocions le tarif de la journée en rickshaw dans la forteresse et le retour à la gare routière. Quinze euros en tout nous semble être un prix honnête.

Chittorgarh, Temple

C’est parti pour le déjeuner puis pour la fameuse forteresse de Chittorgarh. On commence par le Palais de Khumbhat, grand palais en ruines avec une ambiance très « Livre de la jungle ». Puis nous visitons quelques temples, très jolis et très calmes. Direction ensuite la Tour de la victoire, érection de trente-huit mètres de haut, neuf étages et cent-cinquante-sept marches. On y monte par des escaliers de marbre aux marches lisses et froides (on s’est déchaussé à l’entrée), très escarpées. Difficile de se croiser au milieu des murs pleins de bas-reliefs. Superbe. Nous marchons un peu au milieu des quelques monuments alentours. Les singes y sont très nombreux mais pas agressifs. On termine avec le palais de la reine Padmini, aux jardins bien entretenus mais sans grand intérêt par ailleurs.

Tour de la Victoire, Chittorgarh

Retour ensuite à la consigne puis à la gare routière où nous quittons nos gentils conducteurs de rickshaws (pourboire mérité). Nous montons dans notre bus pour Pushkar, dans lequel nous passons presque six heures. Eprouvant.

Vieille dame, Udaipur