Agra & Fatehpur Sikri

Train direction Agra, c’est parti pour cinq/six heures. Un mardi peu productif donc. Nous sommes séparés dans le train et Jean-Noëlle partagent leur compartiment avec des bangladeshis très sympas avec qui nous discutons un peu de l’Inde. Apparemment ils n’ont pas aimé ce pays où on a beaucoup essayé de les arnaquer. L’arrivée à la gare est plus soft que Jaipur et nous trouvons rapidement deux rickshaws. Une fois arrivés à l’hôtel, l’appel du ventre se fait sentir. Nous allons au Joney’s, un tout petit restaurant avec cuisine ouverte qui ne paye vraiment pas de mine. Si le cheese nan n’est pas exceptionnel, le lassi à la banane et les autres plats sont délicieux et puis l’ambiance confinée avec les quatre tables et une minuscule cuisine est agréable.

Taj Mahal, Agra

Nous filons au lit car mercredi on se lève à six heures pour aller voir le Taj Mahal dont l’entrée est à cinq minutes de notre hôtel. Entrée la plus chère d’Inde : 750 roupies soient presque douze euros. La file d’attente n’est pas trop longue et on arrive tranquillement à la porte d’entrée, monumentale. Il ne fait pas encore bien jour et on aperçoit le Taj Mahal dans l’embrasure de la porte, baigné d’une légère brune. On passe la porte et on le découvre enfin dans son ensemble. Une minute de silence ! Le Taj mérite sa réputation : on pourrait rester des heures à contempler cette merveille immaculée en admirant sa couleur changer en fonction du soleil. On mitraille -cent-cinquante photos à deux – puis on regarde une dernière fois ce paisible mausolée, avant de le quitter en marche arrière pour en profiter jusqu’à la dernière minute, la mort dans l’âme. Heureusement on le retrouve quelques minutes plus tard depuis le rooftop de notre hôtel en prenant le petit-déjeuner. On vous conseille d’y aller à l’ouverture car dès 8h30 la foule devient nombreuse.

Keoladeo Ghana National Park, Agra

Direction ensuite le Keoladeo Ghana National Park, l’une des plus belles réserves d’oiseaux du monde. Nous commençons par déjeuner avec Justine et Fabien en faisant connaissance avec Eric, gentil théâtreux quarantenaire des environs de Toulouse. Passionné d’ornithologie, il nous propose de visiter la réserve avec lui. Une fois nos vélos enfourchés nous découvrons de très nombreux mammifères : écureuils et singes (comme d’habitude) ainsi que des antilopes peu farouches. On peut approcher les oiseaux de près, c’est génial. Jungle bubblers, martin-pêcheur, perroquets, aigles, foulques, poules d’eau, tadorns, spatules, cormorans, cigognes, ibis blancs, etc. Petite pensée pour Zwilly tout au long de ces découvertes, yeux écarquillés. 

Nous rentrons à Agra bien fatigués par notre journée et par la descente précipitée du bus car J. croyait avoir reconnu un endroit à cinq kilomètres de son emplacement réel. Le lendemain nous allons à Agra Fort où nous décidons, une fois n’est pas coutume, de prendre un guide. Celui-ci s’appelle Kamal et il parle très bien français. Grâce à lui nous découvrons de petits détails sur le fort. Par exemple dans l’une des salles, si on se met aux deux coins opposés et que l’on parle contre le mur, on peut s’entendre comme si l’autre personne était à côté de nous. Visite très intéressante en tout cas. 

Mosquée, Fatehpur Sikri

Nous prenons ensuite un bus pour Fatehpur Sikri. Après un déjeuner dans un jardin à l’herbe verte, nous montons les hautes et nombreuses marches qui mènent à la mosquée Jama Masjid. gigantesque, et avec un magnifique petit mausolée de marbre blanc au milieu de la cour, on regrette seulement les marchands illégaux, et insistants (il est inscrit à l’entrée qu’il leur est interdit de vendre dans l’enceinte de la mosquée).

Nous visitons enfin le fort, très bien conservé. On peut y admirer de magnifiques sculptures ou peintures sur les murs de certains bâtiments. Retour à Agra pour un dernier dîner avant de prendre le train de nuit pour Khajuraho.

Fatehpur Sikri

On notera qu’Agra et ses environs affichent les droits d’entrée les plus élevés depuis notre arrivée en Inde, à cause de la simple présence du Taj Mahal.