Chengdu et Jiuzhaigou

Deuxièmes retrouvailles de Jean-Noëlle à Chengdu pour un long week-end (merci les jours fériés début avril). Retrouvailles qui ont failli ne pas avoir lieu, J. découvrant une heure et demi avant le départ qu’il y a en fait deux aéroports à Pékin et qu’elle n’est malheureusement pas dans le bon. Heureusement après la course de taxi la plus éprouvante de sa vie, elle réussit à avoir son avion in extremis, le week-end est sauvé.
Première étape du week-end, Chengdu, où Jean-Noëlle séjournent au Loft Hostel, une ancienne imprimerie réaménagée en auberge de jeunesse. Le cadre est sympa, les sanitaires communs sont très propres.

 Chengdu - Chaumière de Du Fu

Nous commençons notre visite de Chengdu par le Yongling Burial Palace and Tomb of Wang Jian : une minuscule cave avec un tombeau en son centre. L’intérêt est assez limité… Nous rejoignons ensuite  la Chaumière de Du Fu. Au milieu d’un parc avec de jolis lacs et de magnifiques arbres se tiennent une chaumière très rustique et une pagode qui offre une jolie vue sur Chengdu. Le parc de la chaumière débouche sur Huanhuaxi Gongyuan, un joli parc dans lequel nous décidons de pique-niquer après nous être ravitaillés auprès des marchands ambulants.
Nous poursuivons notre découverte de la ville à pied en nous dirigeant vers Qingyang Gong, temple taoïste en activité mais pas trop fréquenté. Un vieux chinois en costume blanc et puant la bière nous explique par l’intermédiaire d’une jeune chinoise ravie de nous parler anglais que nous devons toucher de la main gauche la partie du corps d’une statue correspondant à l’animal de notre année de naissance. J. caresse donc le dos de lapin et N. la crête de dragon. Ca leur portera chance. Le temple en lui-même n’a rien de bien particulier. Nous terminons notre première journée par une ballade et un thé dans Renmin Gongyuan (le parc du peuple) où les chinois dansent individuellement, en couple ou en groupe au son des haut-parleurs qui crachent plus fort les uns que les autres des airs de pop ou musique traditionnelle chinoise. Cette ambiance est typique du pays et a son charme !

Chengdu - Panda

Le lendemain matin, réveil tôt pour aller à la base de reproduction des pandas. Rien qu’à ce mot J. émet des sons étranges qui atteindront leur paroxysme à la vue des bébés pandas et de leurs gestes patauds pour manger et grimper aux arbres… Nous décidons d’y aller en taxi pour arriver vraiment tôt. Nous avons bien fait car à 10h, lorsque notre visite touche à sa fin, le parc est envahi de centaines d’enfants courant et hurlant dans tout le parc (J. nie totalement avoir espéré que certains se fassent chiquer par les cygnes du lac). A noter que la vie d’un panda se résume à manger du bambou vautré dans l’herbe !

Chengdu - Pandas

Nous reprenons le bus pour Sanxindui mais nous arrêtons en chemin pour visiter le temple Zhaojue Si, plus typique et moins fréquenté que celui de la veille. Jean-Noëlle s’y promènent en discutant de choses et d’autres. Les temples asiatiques sont quand même tous relativement semblables. Après un déjeuner à côté d’un vendeur ambulant, Jean-Noëlle mettent enfin le cap sur Sanxindui, grand musée construit sur le site de fouilles ayant permis de découvrir des vestiges Shu datant de trois millénaires environ. C’est intéressant, les œuvres exposées sont en très bon état et prennent parfois des formes surprenantes (masques en bronze, arbre en bronze de quatorze mètres de haut, etc.). Pas indispensable mais instructif d’un point de vue historique puisque ces découvertes récentes (de 1929 à 1996) ont prouvé l’existence d’un peuple considéré comme légendaire. Pas de grasse mat’ pour les braves !

Chengdu - Vestige Shu

Le dimanche matin nous nous levons très tôt pour prendre notre bus pour Jiuzhaigou. C’est parti pour dix heures de trajet ! Le paysage a le mérite d’être agréable. Des montagnes blanches, des vestiges du tremblement de terre, des yaks  des champs, des forêts, la région promet d’être belle ! Nous arrivons à 18h au You U Hostel, dont le confort est exemplaire pour le prix (une bonne vingtaine d’euros pour la chambre). Le restaurant est délicieux et ce sera pour Jean-Noëlle l’occasion de goûter du yak : c’est très bon, ça a un goût proche de celui du bœuf mais en plus fort.

Jiuzhaigou

Réveil aux aurores une fois de plus afin de partir en randonnée dans la vallée Jiuzhaigou. Un bus nous dépose au sommet de la vallée, à 3000 mètres d’altitude environ et une trentaine de kilomètres de l’entrée. C’est parti pour presque sept heures de marche (principalement en descente, Buddha merci !). On commence par une forêt enneigée puis on descend petit à petit en allant de lac en lac, sur des chemins piétons faits de lattes de bois. Ceux-ci sont paisibles et nous permettent d’éviter les touristes chinois pendant la première moitié de la randonnée. Des lacs plus stupéfiants les uns que les autres se succèdent. Leurs noms poétiques sont loin d’égaler leur beauté : Panda Lake, Sleeping Dragon Lake, Pearl Shoal, Grass Lake, Swan Lake, etc. Enfin, le plus beau et de loin, Colorful ou Five Flowers Lake. Il porte bien son nom, voyez par vous-même ! Bref on finit cette randonnée d’une grosse vingtaine de kilomètres à 2000 mètres d’altitude et des étoiles plein les yeux. Sans doute les plus beaux paysages que Jean-Noëlle aient jamais vus. Exit Sun Moon Lake à Taiwan et la baie d’Halong au Vietnam !

 Jiuzhaigou

Retour au You U Hostel pour un deuxième dîner et une deuxième nuit. Hormis une épice au goût écœurant, la cuisine sichuanaise est très bonne : épicée mais pas trop et aux saveurs multiples (viandes, piments, champignons, poivrons, etc.). Le lendemain, mardi 3 avril, se déroule à nouveau dans le bus pour rentrer à Chengdu avant une dernière nuit au Loft Hostel. (Note : Les toilettes sur les bords de la route sont typiques : une gouttière reliant des cabines sans portes avec des murets d’un mètre de haut. Et c’est payant, bien sûr…)

Jiuzhaigou

Pour leur dernier jour Jean-Noëlle espèrent visiter Qingcheng Shan, la montagne sacrée. Ecoutant les conseils de la jeune fille à l’accueil de l’hôtel leur assurant qu’il y a plein de trains, pas de stress. Résultat : arrivée à 9h20 à la gare, pas de train avant 11h52 et pas de retour disponible… Le moment est venu de trouver un plan B !

Nous optons donc pour Wenshu temple, plus touristique que ceux de la première journée et assez fréquenté en ce Tomb Sweeping Day (équivalent de notre Toussaint). Mais cela n’empêche pas au temple de nous présenter ses charmes : sobriété, variété des bâtisses, grands jardins avec pagodes au calme, etc. Notre préféré à Chengdu.

Chengdu - Wenshu Temple

Après un déjeuner dans la rue, Jean-Noëlle décident d’aller visiter un autre temple, qui se situe dans une rue très animée : Jinli Lu. 60 kuais (7,5€ environ) pour un temple… Nous décidons plutôt de profiter du quartier très animé. Dédale de petites rues avec des bâtisses très chinoises, occupées par des cafés et des boutiques pour touristes, petit lac et parc autour. La balade est très agréable.

Départ ensuite pour l’aéroport de Chengdu. J. rentre à Beijing, N. à Shanghai. Prochaines retrouvailles à Hong-Kong !