La cité de la peur

Pour ceux qui ne le sauraient pas, j’ai une grosse phobie des serpents (ophidiophobique sera donc le nouveau mot à placer en soirée).

L’Asie ça va donc être un peu “Fear Factor” au quotidien. Pour m’aider j’ai eu le droit à un tour du vivarium de Nantes, sous prétexte que je devais “m’habituer à voir des serpents car en Asie ils ne seront pas en cage”. En plus d’avoir de nouveaux cauchemars, j’ai appris que les serpents bien venimeux on les trouve surtout en Asie. (Ô joie, la prochaine fois j’irais en Irlande trinquer avec St Patrick).

Bien sûr on ne croise pas des serpents à chaque coin de rue, mais, ne serait-ce qu’en Inde, ils ont quand même l’air diablement facile à rencontrer. Les guides touristiques parlent d’ailleurs beaucoup de serpents dans la faune asiatique et donnent des conseils du type “mettez des chaussures montantes pour que les serpents ne puissent mordre que votre chaussure”. Très rassurant…  Au passage si la distraction préférée des serpents c’est mordre de la chaussure de touriste, je leur fait cadeau de TOUTES mes paires à condition qu’ils me laissent tranquille (oui j’en suis à ce point).

C’est au guide de Taiwan du Petit futé que je dois mes pires cauchemars. Première désillusion en apprenant que Taiwan est une île à serpents. Je ne l’aurais jamais classée dans les pays “qui-me-font-rêver-mais-y-a-des-serpents-donc-je-sais-pas-trop”. Pour moi c’était un peu comme en France, tu te ballades sans en croiser à chaque caillou ensoleillé, la preuve, je n’en ai jamais vu. (En même temps il faudrait qu’il soit complètement sourd pour ne pas m’entendre arriver à 10 km tant mon pas est léger et ma discrétion légendaire).Première erreur ! Tous les guides s’accordent sur Taiwan : “Dans la nature, gare aux serpents”.

J’avais décidé de me tenir éloignée de chaque buisson qui remuerait un peu trop, laissant ainsi tranquille les serpents et les amoureux. Pour la ville, je me sentais rassurée, et c’est donc le coeur léger que je parcourais la section consacrée à Taipei, jusqu’à cet article qui m’a fait recracher mon thé.

 “HUASI TOURIST NIGHT MARKET”.

Un marché de nuit ! Oh chouette alors ! Il est où l’avertissement spécial ophidiophobiques ?

“Ce marché, plus connu sous le nom de l’Allée des serpents (nom donné par les étrangers), à fait peau neuve ces dernières années”. 

Bon j’aurais dû m’en douter mais comme après on parle de prostituées, je me suis dit que c’était une métaphore. (Ah ah ah que neni mon enfant).

“Une chose demeure, la présence des reptiles”.

Là je plaide coupable, j’aurais dû arrêter de lire. C’est un peu comme regarder un film d’horreur en sachant qu’on va le regretter, puis passer de nombreuses nuits à dormir avec une lampe de chevet, en se demandant à chaque craquement si on est un peu vieille pour crier “Maman !”  (Passage purement fictif).

“certains restaurants de serpents continuent d’attirer touristes et locaux” 

 Moi je suis incapable de manger quand j’ai vu un serpent (régime radical, tu veux grignoter, je te montre un serpent), donc encore moins avec des serpents autour qui te regardent manger leur maman ou petit frère d’un mauvais oeil.

“et des combats de serpents y sont toujours organisés”.

Pardon ???? Alors déjà un serpent qui dort pépère derrière une cage ça me fait peur, donc deux serpents qui font du free-fight ça passe à un autre niveau.

“Sinon vous pouvez à certaines heures voir ces reptiles, parfois gigantesques (merci de la précision, maintenant je visualise très clairement un anaconda) dévorer d’un trait les lapins qui leur servent de nourriture. Emotions garanties, mais vous n’êtes pas sûr de vouloir manger tout de suite après ! Dans un genre plus conventionnel pour des palais occidentaux, il y a également des bons restaurants…” 

STOP ! Je veux le nom du psychopathe qui a écrit cet article. “Pas sûr de vouloir manger tout de suite après ” ? Non mais là moi manger je l’ai oublié depuis un moment, c’est pas sûr de vouloir vivre que tu veux dire ? Et c’est tellement un détail qu’on enchaine sur les restaurants,  au cas où le fait de voir Kâ manger Pan Pan, version Disney Horror Show, vous ouvre l’appétit. C’est vrai ça pourquoi le serpent serait le seul à manger ?

Donc dans moins de deux mois je vais dans un pays où on te vend des serpents vivants sur un marché (donc que le premier psychopathe peut acheter pour te faire une blagounette) mais où en plus on en mange devant des matchs de boxe version reptiles où le vainqueur à le droit de manger un lapin vivant en direct ???

En revenant d’Asie soit j’ai vaincu ma phobie, soit je suis bonne pour le divan.

J.