Retour à Taipei

Shilin Night Market Taipei Taiwan

Retour au Taipei Triple Tiger Backpacker pour deux nuits (bonne adresse). Au réveil deux groupes se forment : les pros et les contres Hello Kitty. Pendant que les filles savourent des pâtisseries à l’éfigie du petit chat au noeud rose, Jean-Noëlle se dirige  vers Longshan Temple en se balladant à pied dans la ville (et sous la pluie).

Comme à chaque fois, nous aimons l’ambiance calme et paisible du temple avec ses cascades, fontaines et plantes. On trouve le contraste avec l’animation du quartier autour très agréable. L’odeur diffuse d’encens est également apaisante, tout comme les prières des gens que les visiteurs et les conversations ne semblent pas troubler.

Les deux Partis se retrouvent pour le premier Burger King du voyage, qui s’était fait attendre… Miam, miam ! Après de nouvelles galères pour changer nos euros : quarante-cinq minutes à la banque, cette fois-ci (excepté à l’aéroport, les bureaux de change ne semblent pas exister à Taïwan), nous allons visiter le temple de Confucius et celui de Donglong.

Même si les temples semblent tous se ressembler, les ambiances diffèrent toujours. Confucius Temple, plus touristique, est moins frequenté.  L’ambiance de Donglong Temple est bien plus pieuse mais très animée.

Un peu de shopping sur le chemin de l’hôtel avant de repartir pour le Shilin Night Market. Ce marché n’a rien de typique, les produits vendus sont plutôt des produits très “mode”, excepté pour le sous-sol, consacré à la nourriture. On y trouve des plats très taïwanais. Nous avons d’ailleurs testé l’omelette aux huîtres, des brochettes de rouleaux de bacon avec des pousses et de la glace taïwanaise : particulier mais tout est bon !

Shilin Night Market Taipei Taiwan

Nous mettons ensuite le cap sur notre première soirée d’expats en appart où nous rencontrons des francais, un québecois, un costa-ricain, deux taïwanaises, etc. Les discussions se font à la fois en chinois, anglais, espagnol et francais, nous donnant un avant goût de notre vie d’étudiants francais en Chine, dans quelques semaines. Nous poursuivons la nuit au Luxy, boîte de nuit à la musique très occidentale où nous croisons les premiers blancs, invisibles avant dans la ville. Les filles y ont oublié leurs parapluies et nous espérons que celui transparent à cerises de J. est entre de bonnes mains !

Au dodo !

Réveil tardif samedi. Nous partons à la recherche du Modern Toilet pour déjeuner. Il s’agit d’un restaurant décoré sur le thème des WC : tabourets-cuvettes, table-baignoire, plats-toilettes, pain-crotte. C’est particulier mais bon enfant, photo à l’appui.

Modern Toilet Taipei Taiwan

Le ventre plein, nous nous mettons en route pour la Tour 101, deuxième plus haute tour du monde selon “l’organisme mondial des hauts batiments phalliques de plus de X étages et à antenne cylindrique”, ou quelque chose comme ça ! 528 mètres environ pour 101 étages (chiffre symbolique du dépassement des limites, ils n’ont peur de rien !). Les nuages ont malheureusement gâché le panorama…

Nous finissons notre visite de Taipei en flânant sur les marchés de jade et aux fleurs. Achats de souvenirs (chut !) dans ces allées bondées où les touristes se mêlent aux professionnels à la recherche de la pierre rare et sans défaut.

Marché de jade Taipei Taiwan

N’oublions pas de rendre notre Easycard de transport (à recharger au fil des trajets, neuf euros pour quatre jours) pour récupérer la caution et une partie du solde.

Au revoir Taipei !

On a marché sur Formose

Taïwan

Après douze heures de vol, et trop peu de sommeil (mais beaucoup de jeux vidéos débiles ; et de révisions de chinois pour Charlotte, merci à elle !) nous sommes arrivés à Taipei à 6h30, en avance. Adieu la SNCF !

Après un Starbucks à l’aéroport, premier bus qui nous laisse découvrir une ville à la fois sauvage et moderne, familière et lointaine. Les immeubles et les temples se mêlent à merveille avec la végétation luxuriante des colines voisines.

Petit tour par la gare pour régler la question transport. Rapide, efficace. Le site Internet est donc vraiment un bon outil pour réserver ses billets à l’avance.

Arrivée à l’auberge Triple Tiger Taipei Backpacker où l’accueil est très sympathique. On a l’impression d’être chez l’habitant, ravi de nous proposer de visionner un DVD de Michael Jackson ! On dépose enfin nos sacs, finies les tortues Ninja, et direction Mhuza.

Merci le Petit Futé (très peu fiable pour l’instant) qui nous indique une mauvaise station de métro. Peu importe, décidés, nous entamons l’ascension (en téléphérique) de la coline aux pandas.

Taipei Temple colline

Premier arrêt au Chih Nan Temple, où un taiwanais très accueillant (tous semblent l’être) nous invite à entrer alors que nous sommes hésitants. Pour l’anecdote, tous les couples non mariés qui visitent ce temple sont amenés à se séparer, nous voilà prévenus ! On retiendra surtout une vue à couper le souffle sur Taipei et un thé “offert” contre une offrande au temple. Deux taiwanais en costume s’hypnotisaient l’un l’autre avec un pendule à la table voisine !

Fatigués par le voyage et dissuadés par la pluie, nous remettons les plantations de thé à une prochaine fois et nous dirigeons vers le zoo.

Le zoo de Taipei n’a pas usurpé sa réputation. Une promenade au milieu de la végétation des colines nous amène des loups aux hippopotames, en passant par les pingouins et les lémuriens. On a même vu un panda et des koalas. L’animal qui nous aura le plus marqué demeure néanmoins un écureuil. Peu farouche et animé de soubresauts, il nous a poursuivis à la tombée de la nuit au milieu de la jungle asiatique. Craignant une morsure enragée à la jugulaire (merci les Monty Pythons et leur lapin anthropopghage !), nous filons ! Heureusement, la fresque murale du McDo nous a permis de nous remettre de nos émotions.

Sculpture murale zoo Taipei