Hualien et les gorges de Taroko

A peine arrivés, déjà repartis, nous prenons le train pour Hualien. Timing serré, nous arrivons dans le train in extremis, c’est parti pour deux heures de trajet ! Une fois arrivés et petit dejeuner avalé (des gauffres en plein Taiwan !), nous allons changer notre argent à la poste, ce qui nous prend plus d’une demi-heure pour quatre personnes. Cela nous avait seulement pris cinq minutes à l’aéroport.

Nous arrivons enfin à notre auberge, Amigos Hotel. Le temps de nous installer et de prendre des renseignements, nous partons visiter la ville et nous commençons bien sûr par déjeuner. Au milieu du déjeuner les murs et le sol se mettent à trembler à deux reprises pendant quelques secondes. Rafale de vent ? Voiture un peu lourde ? Secousses simisques ? Le doute subsiste pour J…

Hualien

Décision prise d’aller visiter deux temples, que nous avons eu du mal à trouver en raison d’une lecture très personnelle du plan. Cela nous aura au moins permis de découvrir la ville dans laquelle nous nous sommes promenés tout l’après midi. Ville reputée pour son marbre, nous l’avons trouvée sans charme et sans grand intérêt, mis à part ses karaokés…

Nous allons dans le premier pour l’apéritif sans savoir qu’il s’agit d’un karaoké. Quelques bières plus tard nos talents de chanteurs se réveillent, au grand plaisir des propriétaires des lieux, acquis à notre cause, forcément. Seul l’appel de la faim nous pousse à abandonner nos micros. Record du repas le moins cher battu avec des raviolis et des sortes de petits pains fourrés cuits à la vapeur : environ un euro par personne.

Rassasiés, nous nous dirigeons vers un deuxième bar qui s’avèrera être un karaoké “échangiste”, concept totalement inédit pour nous ! Nous en profitons pour cocher la case “être servi par un travesti taïwanais”. Nous rentrons sagement nous coucher pour être frais et dispo pour les gorges de Taroko.

Gorges de Taroko

Nous avons pris un bus pour y aller. Après plusieurs galères qui nous font perdre une bonne heure, nous parvenons à avoir un itinéraire réalisable. Premier arrêt à Swallow Grotto, où l’on peut admirer des gorges. Un cours d’eau gris-turquoise coule au milieu des collines de marbre.

Nous montons ensuite à Tsien Ang, petite étape en hauteur, seul lieu où il est possible de loger dans le parc (pas donné à tous les budgets). Grosse frayeur pour Charlotte qui a manqué de se faire racketter son paquet de chips par des singes. Nous profitons de notre arrêt pour visiter le temple avec un gigantesque bouddha doré. Nous reprenons ensuite le bus pour nous arrêter à notre dernière étape. Un joli petit temple sur un pont, duquel partent des escaliers que Jean-Noëlle décide de gravir, sans trop savoir où cela les mènera. Nous sommes en fait montés pendant un kilomètre (ça fait les cuisses) pour voir un temple qui offre un panorama superbe sur les gorges.

Au retour, fatigués, nous optons pour un taxi, à peine plus cher que le retour en bus. Nous passons recupérer nos sacs à l’auberge de jeunesse où nous avons été très bien accueillis. Nous y avons rencontré nos premiers français, dont deux faisaient le tour de l’île à vélo.  Nous en profitons pour dire au revoir à Nana, le chien le mieux habillé de Hualien. Après un crochet pour remanger des raviolis pour le dîner, nous reprenons le train direction Taipei.

Hualien plage