Tay Ninh & Cu Chi


Nous nous sommes levés tôt après une courte nuit afin de rejoindre The Sinh Tourist pour une excursion d’une journée : matinée à Tay Ninh et après-midi à Cu Chi. Il s’est avéré par la suite que la matinée a surtout été consacrée à plus de trois heures de bus qui nous ont au moins permis de récupérer.

Nous arrivons à Tay Ninh vers 11h30, une demi-heure avant l’une des quatre messes quotidiennes. En effet, Tay Ninh est le haut-lieu de la religion caodaïste. Vous n’en avez jamais entendu parler ? C’est normal ! Cette religion mélange christianisme, bouddhisme, taoïsme ainsi que des personnages secondaires tels Victor Hugo et Jeanne d’Arc, pour ne parler que des français ! Nous visitons rapidement la cathédrale, que surveillent à son sommet Jésus et Bouddha : décors ultra-kitsch jaunes, bleus, rouges et blancs, grandes colonnes surchargées, etc. Leur symbole est un triangle bleu avec un œil surmonté d’un sourcil noir, celui de Dieu. Nous prenons place pour assister à la messe.

Temple de Tay Ninh, Vietnam

Nous devons quitter le cœur de la cathédrale, réservé aux fidèles mais nous pouvons assister à la messe depuis les balustrades. C’est très étrange. Les fidèles viennent s’asseoir par terre en rectangles parfaits, les hommes d’un côté, les femmes de l’autres. Pas un ne dépasse. Au rythme du gong et des chants et musique qui débutent, ils exécutent des gestes de manière synchronisée tout en se levant et en se rasseyant. Le plus captivant n’est pas dans la messe, très répétitive, mais bien dans l’atmosphère qui se dégage de la musique et des chants, presque hypnotiques. Dommage que les touristes, peu respectueux, ne cessent de s’agiter et de parler fort.

Prière, Temple de Tay Ninh, Vietnam

Après un rapide déjeuner (non compris) nous repartons pour deux heures de route pour visiter les tunnels de Cu Chi (entrée non comprise, finalement on paie juste le car et le guide). Le tour commence par vidéo nous présentant de manière parfaitement neutre (!) les faits d’armes de héros de guerre vietnamiens. On continue avec une présentation de quelques pièges à GIs (certains très ingénieux), tenues de maquisards, tank, armes, entrées de tunnels, le tout en pleine jungle. Arrive ensuite le stand de tir dont le seul intérêt est finalement de créer une ambiance puisqu’on en entendait les coups de feu depuis le début de la visite.

Cu Chi, Vietnam

Arrivent enfin les fameux tunnels. On s’y engouffre pas rassuré, en file indienne derrière un guide qui est le seul à porter une lampe (si vous souhaitez les visiter, prenez une lampe frontale). On avance donc complètement recroquevillé, voire à quatre pattes, c’est plus pratique, dans le noir complet. La chaleur est étouffante, on ne sait pas où on va. Le parcours fait cent mètres mais, ayant perdu le guide à cause d’un photographe zélé qui bloquait le groupe, nous sortons tous au bout de vingt. Dommage.

En conclusion, Tay Ninh est très intéressant pour l’ambiance d’une messe tandis que les tunnels sont à éviter si on a mieux à faire.