Yangon / Rangoon (Myanmar / Birmanie)

Shwedagon, Yangon, MyanmarSans surprise, nous avons attendu, attendu. Notre chauffeur n’est jamais venu ! Nous arrêtons donc les premiers taxis motos qui passent et rejoignons notre arrêt de bus pour le départ prévu à dix heures. Heureusement, le chemin du retour vers Yangon est bien moins chaotique que l’aller. Quatre heures et demi plus tard, nous voilà arrivés à la gare routière Sud de Yangon. Nous négocions un appel téléphonique depuis un fixe à la gare, puis négocions un taxi pour rejoindre Chad et Kate qui sont bien chez eux.

Marché, Yangon, Myanmar

Chad est un contact de Nicolas qui travaille pour l’un des principaux importateurs de vin du Myanmar. Kate est sa copine de longue date. Ils sont tous deux Américains, ont une trentaine d’années et sont d’excellents hôte. C’est chez eux que nous avons passé notre première nuit au Myanmar deux semaines plus tôt. Nous avions dîné sur leur terrasse tout en ouvrant plusieurs bouteilles de vin. Le lendemain, ils nous avaient emmenés déjeuner dans l’un des meilleurs restaurants de la ville. Le Padonmar est un restaurant de type colonial où l’on sert de nombreuses spécialités du pays aux tables du jardin. La cuisine nous avait déjà semblé variée et délicieuse à notre arrivée. Mais après deux semaines au Myanmar, nous nous rendons compte que la qualité y est vraiment exceptionnelle. Vous l’aurez compris, la gastronomie est le point faible du pays.

Sri Kali Temple, Yangon

Le samedi 22 février, après une bonne nuit chez Chad et Kate, nous nous réveillons à l’aube pour visiter la capitale. En effet, l’itinéraire du Lonely Planet prévoit une journée de marche, de visites et de haltes gourmandes dans la ville. Une fois encore, le programme est beaucoup plus léger que prévu. Nous recommandons un tour à l’intérieur du Strand Hotel (vestige colonial au cachet d’antan), la Botataung Paya (et ses murs couverts d’or; “qu’on les couvre d’or !”), la Moseah Yeshua Synagogue et le Bogyoke Aung San market (gigantesque marché touristique qui vous permettra d’acheter tous vos souvenirs d’un seul coup, mais plus cher que dans les autres villes).

Botataung Paya, Yangon, Myanmar

Arrêtez-vous au Shwe Bali pour déguster un excellent lassi, ou encore au Niar Biryani pour un copieux poulet biryani, vous l’aurez deviné ! Les attractions touristiques de la ville ont un intérêt limité mais il est agréable de s’y balader au milieu des rues grouillantes. La capitale semble être au croisement de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est. Les habitants sont sympathiques et on ne se sent jamais dévisagé. Notons également les nombreux mini-stands de betel où l’on prépare des petits paquets de ces feuilles à chiquer qui teintent les dents d’une couleur pourpre.

Stand de betel, Yangon, Myanmar

En fin d’après-midi, nous partons pour l’attraction principale de la ville, la seule qui en vaille vraiment la peine : Shwedagon, la plus grande pagode du pays. On y tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et on y croise aussi bien des touristes qui se prennent pour des photographes professionnels que des familles locales qui dînent sur les dalles de la pagode. C’est très animé et on apprécie l’effervescence du lieu au coucher du soleil, lorsque les lumières s’allument et font briller de mille feux l’or de la pagode.

Shwedagon, Yangon, Myanmar

Nous rejoignons ensuite Chad et Kate au branché Vista Bar, rooftop avec une vue imprenable sur Shwedagon, puis nous dînons tous les quatre au délicieux restaurant thaï Sabai @ Inya. C’est la fin de notre séjour de deux semaines au Myanmar.

Shwedagon, Yangon, Myanmar

Advertisements

Préparatifs et arrivée au Myanmar

Ca y est, nous sommes de retour sur les routes asiatiques un an et demi après notre retour du Cambodge. Après avoir travaillé un an sans relâche, il est temps d’utiliser nos jours de congés dûment mérités. Suivant les conseils d’autres voyageurs et de nos amis, nous choisissons le Myanmar, très en vogue en ce moment (un peu trop comme vous le verrez plus tard), surtout parmi la communauté expatriée de Singapour. Nous avions donc environ une dizaine de personnes pour nous conseiller avant notre départ !

Barefooting à Changi Airport

Le voyage au Myanmar se prépare à l’avance avec trois incontournables : achat des guides du Routard et du Lonely Planet (Kinokuniya à Takashimaya), visa à l’ambassade du Myanmar de Singapour (45 SGD, inscription sur internet, deux passages à l’ambassade, visa prêt en quarante-huit heures), retrait d’USD (billets en très bon état et postérieurs à 2006 pour éviter tout refus). HSBC Premier et notre compte multi-devises nous ont été d’une grande aide en nous permettant un retrait sans frais de 3 000 USD (on a visé large !).

Départ à 17h20 le vendredi  7 février, c’est parti pour l’aventure !

Au-revoir Singapour

Arrivés à Yangon trois heures plus tard à 18h50 (une heure trente de décalage horaire), nous changeons 1 000 USD à l’aéroport à un taux très intéressant grâce à nos billets de 100 USD qui s’échangent au meilleur taux (1 USD = 982 kyats). Nous passons moins de vingt-quatre heures à Yangon sur lesquelles nous reviendrons plus tard. En attendant, place à Bagan.

982 000 kyats